Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Laboratoire

Acquisition d’un ensemble

poly-techniques d'enceintes de synthèse

Contact :

Acquisition d'un ensemble multi-techniques d'enceintes de synthèse

Grace à un plan de co-financement entre le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), la Région Pays de la Loire, le Conseil Départemental de la Sarthe et Le Mans métropole, l’IMMM a pu bénéficier d’un ensemble multi-techniques d'enceintes  pour la synthèse de matériaux permettant d’accroître un parc instrumental existant en le rendant plus performant et en l'élargissant à de nouvelles techniques.

Par rapport aux réactions de synthèses organiques qui ont généralement lieu à température ambiante ou à faible température, nécessitant pour être activées un faible apport énergétique, les réactions de synthèses inorganiques impliquent souvent à une étape un apport énergétique (souvent thermique) plus ou moins intense, qu'il soit d'origine mécanique (mécanosynthèse), électromagnétique (micro-ondes, induction, solaire), électrique (résistif), chimique (flamme, autocombustion) ou ultrasonore (sonochimie). De même, les synthèses de chimie douce (par voie sol-gel) nécessitent une étape de décomposition thermique de la partie organique, voire de recuit réactif à plus haute température. Même la précipitation en phase liquide à température ambiante implique une étape finale de séchage, généralement en étuve. Quant aux synthèses par voie solide, les plus fréquentes pour ce qui est des matériaux inorganiques préparés au laboratoire, elles reposent sur la réaction entre réactifs solides et nécessitent un apport énergétique suffisamment important pour permettre les diffusions atomiques.

Ainsi, l’acquisition de cet équipement multifonctionnel a permis le renouvellement du parc actuel de fours de synthèse du laboratoire dont certains étaient vétustes mais également l'achat de nouvelles enceintes permettant d'accroître les possibilités de synthèse de nouveaux matériaux dans le cadre de nouveaux projets. Une liste exhaustive des différents appareils est donnée ci-dessous avec un court descriptif.

 

Fours à moufle : ce type de four, de grande ou petite capacité, constitue l'outil de base de tout chimiste inorganicien utilisant la voie de synthèse traditionnelle solide-solide allant de la moyenne température (jusqu'à ~1000-1100°C) à la haute température (jusqu'à ~1600-1800°C).

 

 

 

 

 

 

 

Fours tubulaires : ils permettent la synthèse de matériaux sous atmosphère contrôlée (inerte, réductrice, oxydante, nitrurante ou autre). 

 

 

 

 

 

 

 

 

Four micro-ondes :

que ce soit en chimie organique ou inorganique, la synthèse solvothermale assistée par chauffage microondes permet d’obtenir avec de hauts rendements des matériaux avec des temps de synthèse très courts.

 

 

 

 

 

 

 

 

Etuve sous vide : le traitement thermique sous vide constitue une étape cruciale pour désolvater nos matériaux ou stabiliser des phases intermédiaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

Cuve à ultrasons : La sonochimie consiste à utiliser l'énergie apportée par des ultrasons pour favoriser des réactions chimiques en solution.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hottes : Compte tenu de la préparation d’échantillons avec des solvants ou le dégagement d’espèces gazeuse lors de différents traitements thermiques, l’obtention d’un ensemble de hottes permet un travail en toute sécurité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez